Nos escapades coups de cœur …

cathédrale-auxerre

Découvrez nos escapades durant votre séjour au Pigeonnier Colbert :

Auxerre :­

L’Abbaye Saint-Germain : L’abbaye Saint-Germain constitue un édifice exceptionnel, témoin de 15 siècles d’histoire de la ville et de la vie spirituelle en Occident. Né au cinquième siècle pour assurer la garde du tombeau de Saint-Germain, évêque d’Auxerre, l’abbaye, lieu de pèlerinages et d’études, connaît jusqu’à la fin du Moyen Âge un rayonnement considérable. Ses cryptes, ornées de fresque des plus anciennes connues à ce jour en font l’un des édifices majeurs de l’art carolingien.

Le musée Saint-Germain : Les salles d’archéologie gallo-romaine et préhistorique de la région auxerroise sont installées dans le cadre unique de l’abbaye Saint-Germain. Elles sont présentées dans les dortoirs des moines, reconstruits dès la fin du XVIIe siècle par les bénédictins réformateurs de Sainte-Maur. Dans la continuité du travail de restauration de l’abbaye et des anciens bâtiments monastiques, quatre salles viennent compléter ce parcours : la sacristie, la salle des moines, la salle de vie quotidienne au Moyen Âge et la salle de numismatique.

La cathédrale Saint-Étienne : Chef-d’œuvre de l’art gothique du XIIIe siècle, de dimension relativement modeste mais d’une grande élégance, elle est la cinquième église identifiée sur ce site urbain exceptionnel dominant la rivière Yonne. Les trois premières fut ravagées par des incendies. De l’église romane en pierre élevée au XIe siècle, et qui fut abattu pour laisser la place à l’édifice gothique, subsiste la crypte de sa chapelle absidiale. Important trésor. Ensemble de verrières de très grand intérêt du XIIIe au XVIe siècle.

­

Les alentours :

Ancy-le -Franc : Le Château est le fleuron de la renaissance, situé au bord du canal de Bourgogne, proche de Chablis, ce palais est le chef-d’œuvre de Sébastiano Serlio (architecte italien de François Ier). Bâti au cœur d’un grand parc pour Antoine III de Clermont, beau-frère de Diane de Poitiers, le château d’Ancy le Franc est, grâce à sa composition profondément originale, sans exemple en Italie comme en France. Il abrite l’une des plus grandes collections de peintures murales actuellement conservées en France (XVIe et XVIIe) ce qui fait d’Ancy-le-Franc le rival direct de Fontainebleau.

Noyers sur Serein : Entre colombages et pierres taillées, colonnettes et pinacles sculptés, petites ruelles et successions de placettes, tours léchées par les méandres de Serein, Noyers la médiévale porte bien son titre d’un des plus beaux villages de France.

Pontigny : L’église abbatiale de Pontigny est l’un des plus beaux exemples d’église cistercienne que l’on puisse admirer en France.

Saint-Fargeau : (Château de Saint-Fargeau) : L’origine du Château remonte au Xe siècle et à l’évêque d’Auxerre, Héribert, frère de Hugues Capes. Reconstruit, agrandit, embelli par ses propriétaires successifs, dont les plus célèbres furent Jacques Coeur et Mademoiselle de Montpensier dite la Grande Mademoiselle, il se présente comme un majestueux pentagone de briques roses aux tours d’angle couronnées de campaniles, avec une merveilleuse cour intérieure construite par le Vau et un superbe parc à l’anglaise. Le château de Saint-Fargeau, qui fut le berceau de la famille maternelle de l’académicien Jean d’Ormesson, largement évoqué dans le roman de ce dernier, au plaisir de Dieu, a servi de cadre au tournage du feuilleton télévisé tiré de cette œuvre.

Saint-Sauveur : Le musée Colette est installé dans le château de Saint-Sauveur-en-Puisaye sous le formidable donjon du XIe siècle. La maison natale de Colette, à Saint-Sauveur-en-Puisaye, qui vient d’être rénovée, propose des visites commentées pour se replonger dans l’univers de Colette et retrouver la célèbre maison de Claudine.

Sens : (La cathédrale St-Étienne) : Vers 1130, au moment où s’élève partout des constructions romanes, un maitre d’œuvre novateur fait naître à Sens une cathédrale ample, d’un volume simple et continue, constituée d’un vaisseau centrale et de deux collatéraux où est employée une conception révolutionnaire du voûtement : la croisée d’ogives. Entre 1490 et 1517, l’architecte Martin Chambiges réalise un grand transept dans un gothique flamboyant. La cathédrale de Sens a conservé une suite de verrières qui permettent de retracer l’évolution du vitrail du XIIe au XIXe siècle. Elle a été au rendez-vous de l’histoire avec le séjour de Thomas Becket, le mariage de Saint-Louis et la sépulture du Dauphin père de Louis XVI.

Vézelay : (La basilique Sainte-Marie Madeleine) : Édifice du XIIe et XIIIe siècle, la basilique de Vézelay est l’un des sites phares de la Bourgogne. Classé au patrimoine mondial de l’humanité, ce chef-d’œuvre de l’architecture romane éblouit les visiteurs par ses admirables proportions, ses chapiteaux et ses tympans, et plus encore par la lumière étonnante qui saisie d’emblée le visiteur et donne à l’édifice une ampleur insondable. La communauté monastique de Vézelay ouvre largement la basilique aux visiteurs, et propose des visites guidées afin que tous puissent découvrir la richesse de ce lieu unique.